La ministre délégué au Logement Mme Emmanuelle WAGON, a annoncé lors de la conférence presse du 18 Février dernier du report de la mise en service de la RE2020 au 1 janvier 2022.

Les exigences du Gouvernement reste inchangé qu’il s’agisse de la sobriété énergétique, de la sortie des énergie fossiles, de l’amélioration du confort d’été ou de la décarbonisation de la construction.

Une consommation en baisse de 30% par rapport à la RT2012 et l’utilisation d’énergies moins carbonées.

30% de réduction des besoins, impose une augmentation de l’isolation de l’enveloppe du bâtiment. La RE 2020 va fixer un seuil maximal d’émission de gaz à effet de serre dans le but de cesser d’utiliser des énergies fossiles (gaz) . Le problème se pose principalement pour les 75% de logements collectifs neufs construit à ce jour avec un chauffage au gaz.

Le confort d’été est une exigence forte de la RE 2020. La nouvelle réglementation va fixer un seuil haut à ne pas dépasser. Celui-ci correspond à une période de 25 jours durant laquelle le logement serait à une température de 30°C le jour et 28°C la nuit quelque soit la situation géographique du logement. Un seuil bas permettra de définir une zone avec le seuil haut. Celle-ci encadrerait des pénalités afin d’inciter les constructeur à faire des efforts de conception et à utiliser des solution de climatisation dites passives (exemple : protections solaires, brasseur d’air, puits climatique etc …)