Le Matériel

Il existe 2 catégories de matériel qui utilisent des technologies différentes :

 

  • La porte soufflante contrôlée périodiquement (cf photo) : Utilisée par les opérateurs autorisés. Ce matériel est vérifié périodiquement par un organisme de contrôle.Le certificat contrôle de l’étalonnage justifie pour une période donnée le bon état de fonctionnement de la porte soufflante.La porte soufflante Isover test (cf photo) : La porte soufflante utilisée par des professionnels du bâtiment qui réalisent la mise en œuvre de l’étanchéité à l’air.Ce matériel est plus simple à utiliser que le matériel précédent. Cependant le résultat est moins précis.

Le Mesureur

Seul, un opérateur certifié Qualibat (voir pièce jointe), a le droit d’effectuer une mesure pour répondre à une exigence d’un Label ou à la RT 2012.

Dans tous les autres cas, une personne ayant suivi une formation adéquate peut réaliser une mesure d’étanchéité à l’air.

Le test intermédiaire

Lorsque le bâtiment est hors d’eau hors d’air, et plus précisément lorsque que le volume chauffé est étanche, le mesureur peut effectuer son contrôle d’étanchéité à l’air.

L’objectif de la mesure intermédiaire est d’évaluer le niveau de performance de l’enveloppe et de localiser les fuites d’air.

La présence des différents corps de métiers ayant participé à l’ouvrage est fortement conseillée.

En effet, les personnes ayant réalisé la mise en œuvre des matériaux et matériels comprendront facilement les éventuels problèmes et pourront envisager les solutions adéquates.

Le test final d’infiltrométrie

Il se réalise à la remise des clefs du bâtiment. Le résultat du test final est  souvent moins bon que le test intermédiaire. C’est pour raison cela, qu’il est nécessaire d’obtenir un résultat meilleur au test intermédiaire.

La présence d’une mesure intermédiaire est fortement recommandée pour permettre d’assurer la validité du contrôle final.

La limite maxi à ne pas dépasser

L’application de la réglementation est applicable depuis le 1er janvier 2013 pour les permis