2022 : Transition pour l’installation des systèmes de ventilation

Le saviez-vous ? Nous passons en moyenne 80% de notre temps en milieu fermé et ce taux peut monter jusqu’à 95% pour les enfants. Un constat préoccupant lorsque nous apprenons que l’air extérieur est loin d’être le seul responsable. En effet, nous sommes entourés d’éléments qui rejettent des polluants : des matériaux de construction, d’ameublement ou de décoration en passant par les colles et nos différentes activités comme la cuisine, l’entretien, le bricolage et depuis quelques temps maintenant : la bureautique (liée au développement du télétravail).

Ces facteurs peuvent engendrer des conséquences sanitaires tel que l’asthme, les allergies respiratoires voire des effets cancérigènes.

Pour combattre ces maux, les Français sont de plus en plus nombreux à suivre les recommandations de l’INPES(1) en ouvrant leurs fenêtres 10 minutes par jour (hiver comme été) et ainsi tenter de combattre la mauvaise qualité de l’air intérieur.

Néanmoins, bien que cette pratique permette de casser cet effet de confinement, pour un résultat optimal, l’air intérieur doit être renouvelé toutes les 3 heures (dans toutes les pièces qui composent le logement) et idéalement en filtrant l’air extérieur entrant.

Vous l’aurez compris : ouvrir vos fenêtres s’avère utile mais bien insuffisant pour garantir un air sain dans votre habitat

1 – Le protocole de ventilation RE 2020

Bien qu’encadrées par la réglementation relative au renouvellement d’air des logements neufs, en 2018, 70% des opérations de construction neuves en résidentiel présentaient au moins un défaut lié au système de ventilation (selon le CRC(2)). Ce taux de non-conformité alerte !

Pour pallier ce résultat, la Réglementation Environnementale 2020 (RE 2020) oblige les acteurs dans le résidentiel neuf à opérer des vérifications des systèmes de ventilations sur les maisons individuelles et les logements collectifs (suivie de près par l’Observatoire National Ventilation). Cet observatoire permettra, par le biais de statistiques entre autres, d’observer l’évolution de la conformité des systèmes de ventilation dans ce secteur et, également, de mettre en exergue les non-conformités les plus fréquentes afin d’en améliorer la situation à court ou moyen terme.

« Le bon fonctionnement d’un système de ventilation est un des garants de la qualité sanitaire d’un bâtiment. » [batiment-ventilation.fr]

Ces vérifications seront alors effectuées par un professionnel reconnu compétent par le Ministère en charge de la construction et selon les modalités définies par le protocole ventilation RE2020.

Le protocole de ventilation RE 2020 propose une marche à suivre pour réaliser des diagnostics d’installations de ventilation mécanique dans les bâtiments résidentiels neufs (maisons individuelles, bâtiments d’habitation collectifs). À noter que la vérification de ces systèmes s’effectuera à l’achèvement des travaux.

Cette méthodologie s’articule autour de 4 thématiques (au choix) en fonction de l’objectif fixé sur le bâtiment :

  • Une pré-inspection ;
  • Des vérifications visuelles dites fonctionnelles (vérifications n’intégrant aucune mesure) ;
  • Des mesures aux bouches (mesure de débit et / ou mesure de pression) ;
  • Une mesure de la perméabilité à l’air des réseaux de ventilation.

Une fois le contrôle effectué, le professionnel mandaté édite son rapport et confirme (ou infirme) la viabilité du système de ventilation mécanique. Ce document sera remis au maître d’ouvrage qui sera informé de la conformité dudit système dans l’Attestation de la prise en compte des exigences de performances énergétiques et environnementales. Si toutefois le système de ventilation ne respectait pas les exigences du protocole de ventilation RE 2020, il incomberait au maître d’ouvrage de s’assurer de sa mise en conformité.

2 – La grille de notation

Le système de ventilation installé est jugé :

  • conforme au Protocole Ventilation RE2020 si l’intégralité des points obligatoires est conforme audit protocole,
  • non-conforme au Protocole Ventilation RE2020 si un point obligatoire ou plus est non-conforme audit protocole.

La quantité de points de contrôles obligatoires en fonction du type de bâtiment et du système de ventilation

Points de contrôles obligatoires

Maison individuelle

Logements collectifs

Simple flux

Double flux

Simple flux

Double flux

Pré-inspection       

Général

2

2

2

2

Vérifications fonctionnelles

 

Général

2

2

Caisson de ventilation

10

18

14

22

Réseaux

5

5

3

4

Passage de transit et équipements motorisés

2

2

2

2

Bouches d’extraction

9

9

9

9

Modules d’entrée d’air ou

bouche de soufflage

6

8

6

8

Mesures fonctionnelles

Bouches d’extraction

Pression mesure en Pa

1*

1*

1*

1*

Bouches de  soufflage

Débit mesure en m3/h

1**

1**

TOTAL

35

46

39

51

* par pièce humide ** par pièce de vie

Découvrez en images le nouveau protocole RE202

Dans cette vidéo, Sandrine Charrier (CEREMA) présente le protocole de vérification des installations de VMC.

* * * * * * * * * *

(1) INPES : Institut National de Prévention et d’Éducation pour la Santé

(2) CRC : Contrôle du respect des règles de construction (réalisé par les services de l’État)

Sources : OMS, Qualité de l’air intérieur (solidarites-sante.gouv.fr), rt-re-batiment, Vérification des systèmes de ventilation (developpement-durable.gouv.fr)

Formulaire de contact

Nous sommes joignables par téléphone et par e-mail

Coordonnées :

Adresse :

12 Rés les Chênes
28230 Droue-sur-Drouette
France